Translator Disclaimer
21 February 2020 Que le papegau n'est pas toujours vert. Une perruche à collier lutino à la cour du duc de Berry au début du siècle
Author Affiliations +
Abstract

Le duc Jean de Berry, fils, frère et oncle de roi, est particulièrement connu pour son action en tant que mécène et bâtisseur. À cette passion pour les arts, le duc associait, comme nombre de ses contemporains, un attrait particulier pour les animaux, notamment exotiques, dont il enrichissait sa ménagerie. Certains hôtes de cette dernière nous sont connus par les textes: biche, ours, cygnes, autruche et même dromadaire, ainsi qu'un grand nombre d'oiseaux chanteurs. Parmi la gent ailée, la perruche n'est mentionnée qu'indirectement, au travers de la mention, dans les inventaires du duc, d'une « caige d'un papegal». Cependant, l'oiseau apparaît à plusieurs reprises dans les manuscrits commandés par le duc, notamment dans celui des Grandes Heures (Jacquemart de Hesdin et al. 1409) où il porte, par deux fois, une livrée jaune. Nous proposons de voir dans cette particularité, non pas une fantaisie de l'enlumineur, mais la preuve de la possession par le duc d'une perruche à collier (Psittacula krameri Scopoli, 1769) porteuse de la mutation lutino.

© Publications scientifiques du Muséum national d'Histoire naturelle, Paris.
Gaëtan Jouanin "Que le papegau n'est pas toujours vert. Une perruche à collier lutino à la cour du duc de Berry au début du siècle," Anthropozoologica 55(3), 35-41, (21 February 2020). https://doi.org/10.5252/anthropozoologica2020v55a3
Received: 10 July 2019; Accepted: 31 October 2019; Published: 21 February 2020
JOURNAL ARTICLE
7 PAGES


SHARE
ARTICLE IMPACT
RIGHTS & PERMISSIONS
Get copyright permission
Back to Top