Translator Disclaimer
25 January 2019 Les conditions d'acquisition de la collection Gazola de poissons fossiles du Monte Bolca (Éocène, Italie) par le Muséum national d'Histoire naturelle
Author Affiliations +
Abstract
Il est généralement admis que la célèbre collection Gazola de poissons fossiles du Monte Bolca fut confisquée en mai 1797 par les commissaires qui accompagnaient l'Armée d'Italie sous les ordres du général en chef Napoléon Bonaparte. Cette collection (Gazola 1) fut ensuite déposée au Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) en septembre 1798. De nombreux documents inédits conservés aux Archives nationales, émanant principalement du ministère de l'Intérieur, démontrent que Gazola fut indemnisé par une rente viagère dès 1797 à laquelle vint s'ajouter une pension annuelle octroyée par le gouvernement français à partir de 1803. La saisie de la collection Gazola fut donc rétrospectivement légalisée, ce qui explique pourquoi certains commentateurs de l'époque parlèrent d'acquisition ou d'achat. Gazola, qui était propriétaire d'une partie du gisement d'où étaient tirés les fossiles, reconstitua rapidement une seconde collection. Il ne semblait pas éprouver une trop vive rancoeur envers le gouvernement français puisqu'en 1803, il offrit à Bonaparte, alors Premier Consul, une partie de cette nouvelle collection pour compléter la première qui avait été acquise par le Muséum en 1798. Le naturaliste Louis Augustin Guillaume Bosc fut mandaté pour récupérer à Vérone, durant l'été 1803, les poissons fossiles offerts par Gazola. Il dressa à cette occasion le catalogue d'une grande partie de la seconde collection Gazola. Le ministre de l'Intérieur, Jean-Antoine Chaptal, ordonna à Bosc de rapporter la totalité du cabinet d'histoire naturelle de Gazola qui voulait pourtant n'en céder qu'une partie. S'opposant à la décision de son ministre, Napoléon Bonaparte intervint en personne pour donner raison à Gazola et faire annuler la mission de Bosc. Deux années s'écoulèrent et c'est finalement Barthélémy Faujas de Saint-Fond qui se chargea de récupérer à Vérone le lot de poissons sélectionnés par Gazola pour le Muséum, fin octobre 1805, alors que la ville était le théatre des affrontements entre les armées française et autrichienne. Cette collection (Gazola 2) arriva à Paris vers le mois de juin 1806. Le catalogue de Bosc présenté ici dans son intégralité permet d'identifier, dans les collections actuelles du MNHN, quelques spécimens de cette seconde collection.
© Publications scientifiques du Muséum national d'Histoire naturelle, Paris.
and Arnaud Brignon "Les conditions d'acquisition de la collection Gazola de poissons fossiles du Monte Bolca (Éocène, Italie) par le Muséum national d'Histoire naturelle," Geodiversitas 41(2), (25 January 2019). https://doi.org/10.5252/geodiversitas2019v41a2
Received: 11 June 2018; Accepted: 26 September 2018; Published: 25 January 2019
JOURNAL ARTICLE
113 PAGES


SHARE
ARTICLE IMPACT
RIGHTS & PERMISSIONS
Get copyright permission
Back to Top